Vous aimez ce projet ? Partagez-le :
Pinterest Facebook Tweeter Google+ Tumblr

Enceinte fortifiée de Navarrenx
Pyrénées-Atlantiques | Aquitaine

© Fondation du patrimoine
Inauguration remparts de Navarrenx restaurés

La commune de Navarrenx est située au cœur des Pyrénées-Atlantiques, au sud ouest de la plaine béarnaise. Ville étape sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle est élevée au rang de bastide en 1316. Au XVIe siècle, elle est la première ville bastionnée sur le royaume de France, un siècle avant les ingénieuses constructions de Vauban.

Après l’assaut des troupes espagnoles de Charles Quint qui se sont emparées de la ville en 1523, Henri II d’Albret, roi de Navarre, fit construire entre 1538 et 1547, des remparts pour renforcer la protection du gave (cours d'eau) d’Oloron. Le chantier fut mené par les maîtres maçons béarnais, selon des plans conçus par l’architecte italien Fabricio Siciliano. Longs de 1657 mètres, ils sont très résistants grâce à une garniture de terre intérieure. Les pièces d’artillerie sont en retrait et leur position supprime les angles morts.

Navarrenx a été ainsi transformée en place forte moderne bastionnée « à l’italienne », sur le modèle de la citadelle de Lucques en Toscane. Jusqu’au cours du XIXème siècle Navarrenx a gardé une fonction militaire et a conservé au fil des siècles l’essentiel de son aspect.

Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
Publiez un billet sur
votre blog
Enceinte fortifiée de Navarrenx
Pyrénées-Atlantiques | Aquitaine

Première tranche de travaux

En 2011, la Fondation du patrimoine, grâce au mécénat de la Fondation Total, s’est engagée à soutenir, à hauteur de 20 000 euros, la restauration des maçonneries du bastion des Noyers et du bastion du Parapet. Le bastion des Noyers est le plus vaste des bastions de Navarrenx. Situé de l’autre côté de la porte Saint-Germain, aujourd’hui détruite, il défendait l’entrée de celle-ci.

La restauration des bastions s’est achevée fin 2012. Les remparts ont retrouvé leur échauguette et peuvent désormais accueillir de nombreux touristes.

Le soutien de 20 000 euros apporté par la Fondation du patrimoine, grâce au mécénat de la Fondation Total, s’est ajouté aux différents financements suivants: l’Etat, le Conseil régional, le Conseil général et la commune. Le montant global des travaux s’est élevé à 162 279 euros.

 

Deuxième tranche de travaux

Grâce au mécénat de la Fondation Total, la Fondation du patrimoine a apporté un soutien de 10 000 euros au projet de restauration de la porte Saint-Antoine, dans le cadre du grand projet de réaménagement de la place des Casernes. Ces travaux ont été inaugurés en septembre 2013.

Des deux anciennes entrées de la ville, la porte Saint-Antoine est la seule qui subsiste. Elle était initialement dotée d’un pont levis. Construite au XVIème siècle, en même temps que les fortifications, elle s’élève sur une hauteur de quatre mètres et possède des murs de plus de trois mètres d’épaisseur. Des travaux ont été lancés par la commune début 2013 pour restaurer cet élément de patrimoine. Ils se sont inscrits dans un projet plus vaste de réaménagement de la place des Casernes dont la porte fait partie intégrante.

 

Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
Publiez un billet sur
votre blog
Enceinte fortifiée de Navarrenx
Pyrénées-Atlantiques | Aquitaine
Enceinte fortifiée de Navarrenx
Pyrénées-Atlantiques | Aquitaine
Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
Publiez un billet sur
votre blog
Enceinte fortifiée de Navarrenx
Pyrénées-Atlantiques | Aquitaine
Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
TumblrPubliez un billet sur
votre blog
Mentions légales