Vous aimez ce projet ? Partagez-le :
Pinterest Facebook Tweeter Google+ Tumblr

Fort d'Entrecasteaux à Marseille Marseille
Bouches-du-Rhône | Provence-Alpes-Côte d'Azur

© Acta Vista
Fort d'Entrecasteaux en restauration

Le fort d’Entrecasteaux, anciennement propriété du ministère de la Défense, a été cédé en décembre 2010 à la Ville de Marseille. Il constitue la partie supérieure du fort Saint-Nicolas à Marseille.

Au XVIIème siècle, bien que Marseille soit sous tutelle française, elle affiche une grande indépendance à l’égard de la Couronne et une indifférence aux rappels à l’ordre du Roi Soleil.
Las des frasques marseillaises et de la défiance ouverte de la ville, Louis XIV prend Marseille par la force en 1660. Il s’installe brièvement sur les hauteurs de la rive sud du port, sur la place de Lenche, afin de rétablir l’ordre dans la ville. Le port est alors remodelé en profondeur et aujourd’hui, il a gardé quasiment l’aspect que lui a donné le roi. C’est à cette époque qu'est construit le fort Saint-Nicolas sur la rive sud du port par le Général des Camps et le Commissaire Général des Fortifications Louis Nicolas, édifié autant pour protéger la ville que pour protéger le pouvoir et servir le symbole d’autorité auprès de la population. Louis XIV donne la direction des opérations au Chevalier de Clerville.
Ce fort est une ingénieuse construction en étoile qui s’adapte au relief tourmenté de cette partie du port. Vauban intervint pour améliorer son dispositif de défense.
Dès 1686, la citadelle sert de prison aux soldats condamnés à de courtes peines par les tribunaux militaires. A cette époque, cinq protestants accusés d’espionnage pour le compte de Guillaume III d’Orange y sont enfermés. Le 18 mai 1790, une foule de révolutionnaires attaque le fort et le détruisit partiellement. Ce n’est qu’en 1834 que la citadelle est restaurée au moyen de pierres grisâtres, qui tranchent avec les teintes rosées utilisées à l’origine.

Sur ordre de Napoléon III, des travaux routiers scindent la citadelle en deux forts distincts, et ouvrent un boulevard de circulation. Baptisé boulevard de l’Empereur en 1864, il devient boulevard Victor Hugo en 1870, boulevard du Pharo en 1871, puis boulevard Charles Livon en 1922.
En 1939, la citadelle accueille deux hôtes célèbres : Jean Giono, qui évoque dans son roman "Noé" la cellule où il est reclus vingt jours sans lumière, et le futur président tunisien Habib Bourguiba.
En 1969, le site est classé Monument historique.

En 2003, des travaux de restauration sont entrepris par l’association Acta Vista dans le cadre de chantiers d’insertion.

Acta Vista a inauguré en juillet 2012, après trois ans de travaux, son Pôle d’insertion et de formation professionnelle du fort d’Entrecasteaux, dédié aux métiers du patrimoine et de l’éco-construction. D'autres phases de travaux sont en cours pour l'implantation définitive du Pôle. A terme, ce seront donc plus de 2550 m² qui seront dédiés à l’insertion professionnelle et aux métiers du bâtiment et de l’éco-construction.

>> En savoir plus sur ACTA VISTA

Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
Publiez un billet sur
votre blog
Fort d'Entrecasteaux à Marseille Marseille
Bouches-du-Rhône | Provence-Alpes-Côte d'Azur

Première tranche de travaux

Une première convention a été signée en 2008 entre Acta Vista, la Fondation du patrimoine et la Fondation Total pour l’entretien et la mise en sécurité des têtes de remparts du bastion de Clerville, de la demi-lune Saint- Victor et du bastion de Beringhen. Entre 2008 et 2010, une centaine de personnes ont été embauchées sur le chantier de restauration des remparts du fort. En moyenne, 45% de ces personnes ont trouvé, par la suite, un emploi durable ou une formation qualifiante. Grâce au mécénat de la Fondation Total, la Fondation du patrimoine a apporté un soutien de 80’000euros à cette phase de travaux, achevée en avril 2011.

Deuxième tranche de travaux

Début 2011, un nouveau soutien de 250’000 euros a contribué, aux côtés d’autres partenaires publics et privés, au financement du projet d’installation du Pôle d’insertion et de formation professionnelle de l’association Acta Vista sur le site du fort d’Entrecasteaux. Des travaux ont été effectués sur la demi-lune Dauphine et sur la poudrière. Grâce au mécénat de la Fondation Total, la Fondation du patrimoine a apporté un soutien de 250’000 euros à cette phase de travaux.

Troisième tranche de travaux

Après l’inauguration en 2012 d’un Pôle d’insertion et de formation, la Fondation Total, dans le cadre de son partenariat avec la Fondation du patrimoine, a apporté une aide de 100’000 euros à de nouveaux travaux de restauration sur la demi-lune Dauphine et la demi-lune de Villeroy. Ces bâtiments, déjà aménagés sur 350 m², ont ainsi pu accueillir 300 m² d’espaces de formation et d’accueil supplémentaires. Les travaux ont été inaugurés en décembre 2013.

Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
Publiez un billet sur
votre blog
Fort d'Entrecasteaux à Marseille Marseille
Bouches-du-Rhône | Provence-Alpes-Côte d'Azur
Fort d'Entrecasteaux à Marseille Marseille
Bouches-du-Rhône | Provence-Alpes-Côte d'Azur
Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
Publiez un billet sur
votre blog
Fort d'Entrecasteaux à Marseille Marseille
Bouches-du-Rhône | Provence-Alpes-Côte d'Azur
Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
TumblrPubliez un billet sur
votre blog
Mentions légales