Vous aimez ce projet ? Partagez-le :
Pinterest Facebook Tweeter Google+ Tumblr

Usine Bohin Saint Sulpice-sur-Risle
Orne | Basse-Normandie

© Karine Quatecous
Aiguilles

En 1833, Benjamin Bohin crée l’entreprise éponyme après la reprise de l’atelier de bimbeloterie de son père à l’Aigle. En 1866, il achète une usine à Saint-Sulpice-sur-Risle, lieu actuel du siège social de l’entreprise. En 1868, il diversifie son activité en regroupant en une seule firme et en modernisant plusieurs petits artisans aiguilliers et épingliers, installés sur le bord de la rivière fournissant la force motrice aux ateliers. L’expansion de la nouvelle entreprise est très rapide. En 1890, l’homme d’affaires invente la première machine automatique de montage des épingles de sûreté avec « protège pointe », ce qui contribue à accroître sa renommée.

Après la Seconde Guerre mondiale, la société se diversifie de nouveau avec la création d’une gamme d’articles métalliques de papeterie et de petites pièces pour l’industrie. En 1997, elle est rachetée et partagée en deux branches : « BOHIN Industrie » pour la sous-traitance industrielle, et « BOHIN France » pour la mercerie et la papeterie. Cette dernière exporte 20% de sa production vers les cinq continents.

BOHIN France, toujours en activité, représente aujourd’hui un vaste ensemble industriel qui s’étend sur 10 000 m² et regroupe 11 bâtiments. L’essentiel de ce patrimoine est inscrit au titre des Monuments historiques. Le site a de plus conservé des machines du XIXème siècle (toujours en activité), ainsi que des documents, des objets et des films retraçant l’histoire du métier d’épinglier et d’aiguiller.

Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
Publiez un billet sur
votre blog
Usine Bohin Saint Sulpice-sur-Risle
Orne | Basse-Normandie

En 2010, le président de la société, conscient de la richesse du patrimoine industriel de BOHIN, cède à la communauté de communes des pays de L’Aigle et de la Marche des bâtiments de stockage en vue de développer un musée. Parallèlement, des ateliers de fabrication sont aménagés pour pouvoir accueillir le public. Les salariés, très investis dans ce nouveau projet, ont accepté d’organiser leurs horaires de travail afin de couvrir un temps de visite plus long. Les travaux de réhabilitation entrepris en 2011 sont aujourd’hui achevés.Le site réhabilité a été baptisé « la Manufacture Bohin ».


Plan de financement

Montant global des travaux éligibles 3 867 387 €
Fonds Friche : EPFN,REGION,CdC 1 374 000 €
Fonds Européens 420 260 €
ETAT ( DRAC, FNADT, PER, FMM,DETR) 769 002 €
Fondation du patrimoine, grâce au mécénat de la Fondation Total 200 000 €
Région (Convention Territoriale et PER) 120 000 €
Département 200 000 €
ERDF (Certificats économie d’énergie) 13 000 €
Participation CdC sous forme d’emprunt. Paiement d’un loyer par la société SEMB (Bail emphytéotique) 771 125 €

Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
Publiez un billet sur
votre blog
Usine Bohin Saint Sulpice-sur-Risle
Orne | Basse-Normandie
Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
Publiez un billet sur
votre blog
Usine Bohin Saint Sulpice-sur-Risle
Orne | Basse-Normandie
Publiez ce projet sur
votre mur Facebook
Tweetez ce projet dans
votre fil d'actualité
Partagez ce projet
pour le faire connaitre
Epinglez ce projet
sur votre tableau
TumblrPubliez un billet sur
votre blog
Mentions légales